Aller à l’école pour votre avenir et pour servir votre peuple

Spéciale Dédicace à toues les filles pour cette rentrée 2015-2016

Toi Jeune fille
Écoute-moi
Jeune fille, écoute-moi
Tu as la chance d’être scolarisée.  Ce n’est pas le cas de toutes les filles de l’Afrique.
Il y a certaines qui vendent du poisson à Ahouangome
Il y en a qui vendent des galettes à Ahoundo
D’autres qui vendent des cannes à sucres à Semé-kpodji
Certaines encore vendent des kolas à Parakou
Il y en a qui sont devant du Tchoukloutou (boisson locale) à Natitingou
Il y en a qui vendent de la moutarde à Houndoloto. Tout le temps. Des problèmes.

Allez a l’école pour votre avenir et pour servir votre peuple parce que: 

A l’assemblée nationale, vous n’existez pas
Dans les grandes décisions, on ne vous entend jamais
Dans les grands bureaux les femmes n’existent pas. Là où on parle des choses importantes, on ne trouve jamais des femmes
S’il vous plait, s’il vous plait allez à l’école

1er couplet Continuer la lecture de Aller à l’école pour votre avenir et pour servir votre peuple

Publicités

Les adolescentes mères des pays en voie de développement ont besoin de soutien.

Pendant que je lisais le billet  » la grossesse chez les adolescentes: Que faire?« , j’ai été ramenée à une situation familière : le temps où je suis devenu une jeune mère. Malgré que je sois tombée enceinte de mon fils à 18 ans et étant dans mes premières années universitaires, je me suis toujours confronté a la même stigmatisation et honte que Brianna. Étant une jeune femme née et grandi dans un pays en développement, bien que vivant aux États-Unis, les conséquences sociales liées au fait de tomber enceinte sont devenues une réalité pour moi. Continuer la lecture de Les adolescentes mères des pays en voie de développement ont besoin de soutien.

Effets de l’éducation sur l’existence : Mères instruites, enfants en bonne santé

Cet article initialement publié sur le site de la Nation Bénin écrit par Alain ALLABI   donne raison à tout mon combat pour la lutte contre la déscolarisation des élèves-mères. j’ai voulu le partager avec vous sans rien y enlever ou ajouter.

Un niveau d’instruction plus élevé de la mère contribue à améliorer le taux de survie des enfants. C’est l’une des grandes conclusions du Rapport 2014 de l’Education pour Tous (EPT) de l’UNESCO qui souligne les effets positifs de l’éducation des femmes sur la santé des enfants. Continuer la lecture de Effets de l’éducation sur l’existence : Mères instruites, enfants en bonne santé

Santé de reproduction des adolescents et jeunes: Il reste encore à faire

Apessa (Association pour l’Education, la Sexualité et la Santé en Afrique) fait des interventions depuis quelques temps dans des collèges et établissements du Bénin. Avant ses interventions elle fait la collecte des préoccupations des jeunes de façon anonyme. Lors d’une discussion sur nos combats respectifs, Christelle MAILLARD m’envoie des photos de  quelques préoccupations des élèves qu’elle à collectée en me disant que malgré tous nos efforts il reste encore à faire. Je me suis senti dans l’obligation d’écrire un billet sur cette réalité dans le domaine de la santé sexuelle et reproductive. Oui beaucoup : Apessa, Amour & Vie, jeunes ambassadeurs PF Bénin et bien d’autres encore œuvrent déjà pour que les jeunes soient informés afin de prendre de bonne décision pour leur vie sexuelle et reproductive. Mes respects pour ce travail qui n’est pas de tout repos. Mais il reste encore à faire.
Constatez par vous-même.

Akossiwa DOKPODJO

Autonomisation de la femme, autonomisation de l’humanité: imaginez.

Oui!  nous imaginons bien. Et nous l’avons toujours clamé. La femme quand elle a les moyens financiers, relationnels, matériels, elle investit au moins 9O% dans sa progéniture car elle sait que c‘est là que réside son avenir. L’avenir de l’humanité. Pour exemple, j’annonçais à Nadège qu’un ami à moi a accepté d’être son parrain et financer ses études qu’elle-même veut bien reprendre. Oui j’y suis arrivée. 🙂 Mes démarches ont certes  portées leurs fruits pour une fille mais il reste encore (05) cinq. Juste au cas où vous voudriez en parrainer une,  n’hésitez pas à me contacter akossiwadokpodjo@gmail.com . Revenons donc à ma discussion avec Nadège.

Elle : merci pour cette seconde chance que tu m’offres. Tu sais mon papa quand il a l’argent, il ne rechigne pas à investir en nous. C’est juste que maintenant il n’en a plus. C’est maman seule qui n’arrive qu’à s’occuper de la scolarité de mes frères.

Continuer la lecture de Autonomisation de la femme, autonomisation de l’humanité: imaginez.

lettre à ma petite sœur

Ce billet initialement publié sur le blog de Mylène Flycka dédié à sa petite sœur m’a émue. Olive n’est pas la seule destinataire mais aussi toutes les petites sœurs du monde qui  sont très tôt confrontées à la réalité de l’adolescence.  Cet étape de la vie où les repères sont embrouillés par la poussée des hormones.  Où l’on croit tout savoir plus que tout le monde. Mais où malheureusement on a encore tout à apprendre. J’ai pris juste quelques paragraphes pour les partager avec vous. De vrais conseils de vie. Vous connaissez une adolescente? Faites passer le mot. Continuer la lecture de lettre à ma petite sœur

Les éfforts pour l’éducation sexuelle des jeunes au Bénin

Au Benin, 1 décès sur 5 dues aux complications d’une grossesse concerne une adolescente. La planification familiale assure une scolarisation efficace des adolescentes et un avenir meilleur. Alors œuvrez à un meilleur repositionnement de la planification familiale au Benin est judicieux si l’on considère aussi que le taux de prévalence contraceptive moderne  y est de 8%: Le chiffre le plus bas de la sous-région. Tout au long des discours lors du lancement du Plan d’action national budgétisé de Planification familiale du Benin 2014-2018, chacun à déploré les grossesses non désirées en milieux scolaire. Alors j’étais curieuse de voir la part réservée à la PF des adolescents et jeunes en vue de prévenir ce phénomène qui prend de l’ampleur. Après lecture j’ai recensé les stratégies allant dans ce sens.  Il y a : Continuer la lecture de Les éfforts pour l’éducation sexuelle des jeunes au Bénin

Girls rise up and rule the world

J’ai lu un article hier ayant pour titre l’importance première de l’éducation secondaire écrit par  *Kamal Ahmad et Joël E. Cohen

J’ai particulièrement aimé cet article parce qu’il dit mieux statistique à l’appui ce que je n’ai jamais su dire ici sur mon blog : savoir lire et écrire quand on est une fille c’est bien mais pouvoir apprendre à ses enfants à lire et écrire c’est mieux.  Et pour cela les filles doivent au moins faire le secondaire et le finir. Le fait d’Aller à l’école pour nous filles va au-delà du simple développement personnel mais s’étends à  celui de la famille, de la  communauté, du pays, du monde. Une fille qui va au-delà du cours primaire représente au moins un pourcent de ses avantages:

  • Réduction des mariages d’enfants

Obliger les filles à poursuivre leurs études réduit le mariage des enfants. Dans les pays en développement, une fille sur sept est mariée à l’âge de 15. Près de la moitié deviennent mères à l’âge de 18 ans. Les filles qui poursuivent des études secondaires sont en revanche beaucoup moins susceptibles de se marier et d’avoir des enfants avant d’atteindre l’âge adulte.

  • Réduction de l’explosion démographique

Une étude a montré que dans les pays en développement où une fille sur cinq a reçu une éducation secondaire, les femmes avaient en moyenne plus de cinq enfants. Là où la moitié des filles ont reçu une éducation secondaire, la moyenne était de seulement trois enfants.

  • Réduction de la mortalité infantile

La mortalité de l’enfant et la mortalité infantile y étaient aussi beaucoup plus faibles.

  • Augmentation de la scolarisation

L’accès aux études secondaires peut stimuler également l’inscription dans les écoles primaires, réduisant ainsi la probabilité que les parents gardent leurs enfants à la maison pour travailler, ou comme c’est souvent le cas avec les filles, pour aider aux tâches ménagères. Si les enfants n’ont pas d’autre choix que de retourner à la ferme après l’école primaire, alors à quoi bon les envoyer à l’école ?

  • Amélioration du mode de vie

Sans accès à l’éducation secondaire, les enfants ont peu de chances d’améliorer leur mode de vie et les progrès accomplis par la communauté mondiale pourraient être ruinés.

Au vu de tout ceci, investir pour lutter contre la déscolarisation des filles qui s’observe plus au secondaire pour beaucoup de raisons dont les grossesses non desirées sur les bancs  et au regard de ses statistiques :

  • Participation à l’école primaire. Taux brut de scolarisation (%), 2008-2012*, filles 120.1.
  • Participation à l’école secondaire.Taux net de scolarisation (%), 2008-2012*, filles 40
  • Taux d’alphabétisation des jeunes (15-24 ans) (%), 2008-2012*, femmes

Source : statistique Benin UNICEF

est un investissement prudent. Parce que le  «manque d’éducation secondaire est un frein aux aspirations de tant de filles et de leurs familles. Ce manque porte atteinte à la prospérité et à la stabilité dans le monde entier.» Hillary Rodham Clinton (ancienne Secrétaire d’État des États-Unis)

Nous les filles, nous comptons, le monde a besoin de nous pour trouver son équilibre.

SO GIRLS RISE UP AND RULE THE WORLD          

Akossiwa DOKPODJO             

Deux malheurs identiques. Deux décisions opposées.

La-petite-Hermès-enceinte-à-15-ans-seulement-e1385078687416-300x286

J’ai lu l’article « Grossesses en milieu scolaire à Zagnanado: Des filles futures mères, entre pressions de l’école et des parents » sur le site web du journal l’évènement précis. Bien ficelé par Yannick SOMALON que je félicite pour sa chute qui m’a personnellement interpellé. Je vous fais un bref résumé de l’article avec mes coups de gueule et coups de cœur. Je vous invite cependant à le lire en entier en cliquant ici . vous en apprendrez des choses.

Hermès et Blandine respectivement 15 et 12 ans, 5eme et 6eme au C.E.G zagnannado sont tombés enceinte. Il a fallu l’intervention de la gendarmerie pour qu’Ezéchiel (aussi élève) l’amant d’hermès reconnaisse la grossesse. Blandine, elle, l’auteur de sa grossesse est toujours inconnu.

Hermès : J’ai honte. En allant à l’école, mes camarades n’aiment plus cheminer avec moi et tous ne font que parler de moi en me montrant du doigt. En classe, les professeurs ne disent rien mais me regardent.

Père de Hermès : Certains de mes amis m’ont conseillé de faire avorter ma fille et de l’envoyer ensuite chez des parents, loin du village, afin de sauver l’honneur et d’éviter les critiques. Continuer la lecture de Deux malheurs identiques. Deux décisions opposées.

Utilité du lait maternel pour la bonne croissance des enfants

Les Cahiers de Ganiath BELLO

Source: Radio TOKPA. Août 2010 dans le cadre de la célébration de la semaine de l’allaitement maternel. Des agents de santé nous donnent les précisions sur la nécessité d’allaiter son enfant même s’il faut y perdre son charme féminin.

View original post