Mon ‪‎interview‬ sur mon projet de prise en charge des ‪élèves-mères‬ par le journal Educ’action

Trois questions à Stella Dokpodjo sur le projet de création du centre de prise en charge des filles-mères

« Avec la grossesse, les parents se disent que ce n’est plus la peine de continuer à investir pour l’éducation de leurs filles »

Etudiante en quatrième année de linguistique, option : Information et Communication à l’Université d’Abomey-Calavi, Akossiwa DOKPODJO milite depuis 2014 pour le maintien des élèves-mères à l’école dans la société béninoise. A travers son blog consacré à l’éducation des filles mères pour le développement, elle ambitionne créer un centre de prise en charge des élèves- mères. Rencontrée dans le cadre d’une interview, Akossiwa DOKPODJO explique dans les moindres détails les objectifs de son projet. Educ’Action : Vous êtes animatrice d’un blog « Educ Fille Mère et Développement » qui sensibilise et traite du sujet des élèves mères. Pourquoi avoir décidé de vous consacrer à cette thématique? Continuer la lecture de Mon ‪‎interview‬ sur mon projet de prise en charge des ‪élèves-mères‬ par le journal Educ’action

Publicités

Grossesses précoces des élèves adolescentes dans la commune de Glazoué: causes et implications

Entretien avec Solange SOSSOU (Elle prépare son mémoire de maitrise professionnelle en Promotion de la Famille et Gestion des Solidarités)

Dans le cadre de mon enquête, je suis allée à Glazoué

Mais bien avant, durant ma formation, à chaque fois que je rentre au village et demande d’après une fille du quartier, on me dit :

  • Oh tu ne sais pas ? Elle est enceinte
  • Celle-là ? Elle a accouchée

Pourtant c’est encore des adolescentes scolarisée de 15ans et plus. Cela m’a toujours émue. Arrivée à la fin de ma formation, cherchant un thème, je me suis dit pourquoi pas : Les causes et implications des grossesses précoces des élèves adolescentes dans la commune de Glazoué ?  Afin de ressortir l’arbre à problème et planté en même temps l’arbre à solution. J’ai visité 12 CEG ( Collége d’Enseignement Géneral) sur 16 dans ma commune et ce  que j’y ai vu et entendu est vraiment alarmant. Dirigée vers moi, les filles mères, lors de nos entretiens, avaient les larmes aux yeux. Il y en a qui pendant toute leur vie n’ont pas eu quelqu’un pour leur parler franchement et sans tabou de leur besoin en matière de santé reproductive. Il y a beaucoup de défis à relever dans le domaine de la famille. Continuer la lecture de Grossesses précoces des élèves adolescentes dans la commune de Glazoué: causes et implications